La FFLNO participe au 4L Trophy 2009

La FFLNO s’internationalise en participant au 4L Trophy ! 2 équipages portant nos couleurs se sont en effet engagés pour cette aventure humanitaire hors du commun. Deux membres de la fédération s’engagent dans cette folle course caritative en portant les couleurs de la FFLNO.

Les médias en parlent

sur Télé Toulouse


4L Trophy : Rencontre avec 6 partcipants… par teletoulouse-wizdeo

Ouest France

Deux jeunes à l’assaut du 4L Trophy
(Samedi 21 février 2009)

Rémi Pagés et Paul Chauchis sont partis hier à la conquête du désert marocain pour le 4L Trophy.

Jeunes citoyens. Paul Chauchis et Rémi Pagés, 22 ans, se sont lancés. Ils ont rejoint Paris, depuis jeudi.
Entretien

Quelles sont les raisons qui vous ont poussés à partir ?

D’abord le goût de l’aventure. Et puis, le côté humanitaire, on va faire quelque chose d’utile. Le 4L Trophy est un projet pour les étudiants et d’autres l’avaient déjà fait dans notre école. Ils nous ont motivés alors on a suivi. C’est aussi l’occasion de réaliser un projet ambitieux et de se plonger dans la mécanique. En plus, on va pouvoir découvrir un nouveau pays.

Comment avez-vous préparé cette course ?

On s’y prépare depuis à peu près un an. Pour trouver la voiture, le bouche-à-oreille a fonctionné et la préparation de la 4L s’est faite grâce à un partenariat avec un garage. Après il a fallu trouver des fonds, ce sont surtout des petites PME, l’entreprise d’informatique Altel et la mairie de Lassay (à hauteur de 200 €) qui nous ont aidés.

Comment va se dérouler la course ?

La course va durer 10 jours. Le départ a lieu de Paris et nous avons deux jours pour rejoindre Algésiras au sud de l’Espagne. Ensuite, il y a un regroupement et on prend le bateau pour rejoindre Tanger. La course reprend pour six étapes dans le sud-marocain. La dernière étape est l’étape marathon : le but est de rallier Marrakech en deux jours. Sachant qu’on ne dispose pas de GPS, on a seulement une carte, une boussole et un road book. Le soir, tout le monde se retrouve au bivouac.

Comment le côté humanitaire de la course est-il mis en oeuvre ?

Nous transportons environ 80 kg de fournitures scolaires, le minimum pour participer à la course est fixé à 50 kg. Il faut aussi ajouter deux cartables et deux sacs de sport remplis de crayons, cahiers… Et à mi-parcours, on remettra ces fournitures à l’association Les Enfants du Désert qui est associée au 4L Trophy.

Anaïs, jeune correspondante.

Source : Ouest France